Comment investir dans un réméré ?

 

Comment investir dans un réméré c'est, après avoir fait un bilan patrimonial, pris la décision de diversifier ses placements certainement après avoir constaté en ce qui les concerne, que les rémunérations, les frais, la fiscalité, les charges, les dépenses d'entretien, les garanties, la souplesse dans le temps n'étaient pas ou plus à la hauteur de ses espérances.


Pourquoi investir dans un réméré ?

 

Le réméré, vente avec faculté de rachat ou portage immobilier est avant tout une acquisition immobilière !

Investir dans l'immobilier de rapport c'est   :

 

                                                - Investir avec des capitaux importants sur le long terme

                                                - Prendre le risque d'avoir des travaux d'entretien importants sur la durée

                                                - Prendre le risque d'acheter trop cher

                                                - Prendre le risque de moins-value à la revente du fait de contraintes environnementales ou de voisinage, de crise du marché de l'immobilier.

                                                - Prendre le risque d'avoir des locataires peu scrupuleux et/ou payant tardivement, sans régularité ou pas du tout le loyer convenu : frais de remise en état, loyers impayés, procédure judiciaire pour l'expulsion

                                                - Ne pas avoir de visibilité sur l'évolution de la taxe foncière et donc sur la pérennité de la rentabilité.

                                                - Avoir une rentabilité sur investissement relativement faible par rapport à tous les risques et contraintes évoquées ci-dessus.

 

Ayant fait ce constat, il est opportun de se demander ce que le réméré peut apporter de positif !

 

Comparons avec le réméré :

 

                                                 - L'investissement en réméré à une durée légale de 6 mois à 5 ans en sachant toutefois que la durée moyenne d'investissement en pratique va de 18 à 24 mois

                                                 - Les travaux d'entretien sont à la charge du vendeur

                                                 - Le prix d'achat du bien est basé sur une estimation de professionnel ou déterminée le plus souvent par une expertise et sur laquelle une décote de 30 à 35% est appliquée, ce montant étant de ce fait, le prix d'acquisition "plafond", comprenant l'ensemble des frais de notaire, commerciaux, et autres comme les frais de diagnostics et frais d'expertise. Par conséquent le risque de moins-value peut être éliminé, du fait de la durée courte de l'investissement, de la décote sensible appliquée et enfin parce-que la philosophie première du réméré est que le vendeur puisse user de la faculté de rachat.

                                                 - Le plus souvent une  Convention d'occupation précaire est signée avec le vendeur ce qui élimine toutes les contraintes juridiques liées à un bail

                                                 - Il est précisé en l'acte que la Taxe foncière est à la charge du vendeur

                                                 - Concernant la rentabilité, l'ensemble des frais et charges étant attribuées au vendeur, les revenus touchés sont nets avant application de votre fiscalité personnelle.

 

Cette comparaison ne peut servir toutefois que dans les cas ou la stratégie d'investissement et de gestion de ses avoirs est identique

 


Les bases à connaître pour un achat en réméré

 

S'agissant d'une acquisition immobilière, la détermination de la valorisation du bien est essentielle. Mandater une expertise doit être le moyen de conforter son choix d'acquérir, après avoir validé la faisabilité financière du projet, ainsi que l'adéquation avec ses critères d'investissement comme notamment la géo-localisation, le type de bien, le prix de la vente.

 

Le réméré étant une vente avec faculté de rachat, il est opportun également de savoir comment le vendeur veut-il user de cette faculté et surtout s'il le peut. Le réméré lui permet-il de solder TOUTES ses dettes, éventuellement d'obtenir de la trésorerie, de ré-équilibrer son budget afin qu'il puisse pouvoir prétendre à un financement ? A-t-il les revenus suffisants pour payer l'indemnité d'occupation mensuelle et si non, est-il possible d'intégrer dans le prix d'achat le pré-paiement de cette indemnité sur la durée du réméré ? (cela permet à l'investisseur d'avoir la garantie de toucher les revenus de son investissement et de ne pas être contraint de signifier au vendeur l'irrévocabilité de la vente du fait du non paiement d'une ou de plusieurs mensualités.

 

Nous venons de voir que mensuellement, le vendeur, en contrepartie de l'autorisation de l'acquéreur de conserver l'usage du bien, doit payer une indemnité d'occupation dont le montant est inscrit en l'acte, comme également, le prix de "rachat". Ces modalités financières varient selon les motivations et objectifs de chaque investisseur.

 

Nous sommes bien sûr à votre disposition pour vous orienter et vous proposer les ventes correspondant le plus à vos critères d'investissement et vos objectifs financiers.

 


Pour une recherche de réméré

Questions à se poser :

 

Est-ce que je souhaite investir :

 

- Exclusivement dans ma région, dans certaines régions our dans la France entière

- Dans quels types de biens : habitation/domicile, autres bâtiments d'habitation, murs professionnels

- Uniquement pour des vendeurs ayant à priori la capacité de financer le rachat

 

Quel montant maximum puis-je investir ?

 

Sous quel statut : particulier ou marchand de biens ?

 

Quelle rentabilité ?

 

Cette liste de question n'étant pas exhaustive, nous sommes à votre disposition pour répondre à toutes autres interrogations


Réméré à saisir



Pour en savoir plus, cliquez ci-dessous sur "Demande en ligne". Laissez-nous vos coordonnées

Nous répondrons à toutes vos questions