Recours au réméré


Pourquoi faire appel au portage immobilier ?

Pourquoi vendre à réméré ?

beoin de trésorerie d'urgence pour solder mes dettes
beoin de trésorerie d'urgence pour solder mes dettes

Lorsque les banques, quelles soient traditionnelles ou spécialisées dans la restructuration ou le rachat de crédits et d'autres dettes diverses, ne peuvent ou ne veulent plus intervenir  le propriétaire en difficultés financières à le choix entre  :

 

                      - Mettre lui-même directement en vente son bien de la manière la plus traditionnelle qui soit, en sachant, le moment venu que la vente sera IRREVESIBLE.

                      - Décider de vendre à réméré avec donc la FACULTE DE RACHAT pendant toute la durée du réméré et jusqu'au terme de ce dernier fixé en l'acte.

 

                Comment faire valoir la faculté de rachat ?

 

               - soit avoir les moyens d'obtenir un nouveau financement avant le terme du réméré pour "racheter", pour solder ce dernier.

               - soit en accord avec les dispositions et clauses prévues en l'acte et donc avec l'accord de l'acquéreur, de mettre en vente.  Dans ce cas le réméré aura permis d'éviter la procédure de saisie, la vente amiable et/ou la vente aux enchères qui sera décidée par le Tribunal, et de vendre le bien au prix du marché et non à un prix dépendant plus du montant de la dette principale, à savoir le plus souvent, le solde restant dû majoré de tous les frais relatif au crédit immobilier.

 

Concernant l'obtention d'un nouveau financement, il faut préciser que le profil bancaire de celui qui bénéficie d'une vente à réméré ne peut qu'être positif. En effet, la vente aux enchères est annulée à la suite du versement des fonds par l'investisseur-acquéreur et des règlements effectués à l'ensemble des créanciers :

 

             - l'ensemble des crédits remboursés n'apparaissent plus sur l'ensemble des comptes bancaires

             - des soldes créditeurs apparaissent sur l'ensemble des comptes bancaires au moins sur les trois derniers mois avant le demande de financement.

             - des frais bancaires et autres agios ne peuvent plus être facturés.

             - l'évolution des soldes de débuts et fins de mois montre un équilibre du budget entre les revenus et les dépenses

             - plus que l'équilibre entre les revenus et les dépenses, une capacité d'épargne ou d'endettement peut se dégager de l'analyse de l'ensemble des comptes.

             - Dans certains cas de la trésorerie peut être intégrée dans le réméré.  Elle constitue de ce fait un apport qui ne peut qu'être apprécié pour le présentation du dossier de demande de financement.

                                    

                                      Concernant cette trésorerie, soit  :

 

                                     - elle est remise au vendeur à l'occasion de la signature de l'acte

                                     - elle est versée sur un compte séquestre

                                     - elle est conservée par l'investisseur-acquéreur et remise au vendeur au rachat du réméré, soit déduite du prix de rachat.

 

             - Enfin, la vente à réméré ayant été faîte compte tenu d'une décote de 30 à 35% sur le prix déterminé le plus souvent par expertise, la garantie hypothécaire du banquier se trouve renforcée : son engagement est donc bien inférieur à la valeur de revente du bien.

            

TOUTEFOIS, s'agissant de retrouver par un financement la propriété de son bien, dont on est, selon l'acte de vente occupant par Convention Précaire (ce qui peut contraindre à s'expliquer sur sa situation financière passée), il semble préférable de s'adresser en priorité à son banquier, qui connaît les antécédents et qui peut de ce fait, mieux apprécier la situation et la légitimité de la demande de crédit.

 

Dans la pratique, il s'agit d'une transaction immobilière qui doit se dérouler comme une vente traditionnelle et selon toutes les dispositions légales en vigueur.

 

              - Offre d'achat faîte par l'investisseur-Acquéreur. Cette offre à toutefois été négociée en amont, car elle dépend de la situation financière du vendeur, de son besoin, et de la sortie envisagée et possible du réméré.

              - Acceptation de l'offre

              - Rédaction le plus souvent par un notaire du compromis de vente

              - Versement des fonds par l'acquéreur suivi de la réitération de l'acte

       - Versement par le notaire des fonds prévus en l'acte, avec selon les situations, conservation partielle ou totale de ces derniers pour désintéresser certains  ou la globalité des créanciers.

 

Avoir recours au réméré c'est donc LA solution pour sauver sa maison, son patrimoine, son activité professionnelle ou son entreprise

 


Pour en savoir plus, cliquez ci-dessous sur "Demande en ligne". Laissez-nous vos coordonnées

Nous répondrons à toutes vos questions