Le Réméré avantages et pièges


Qui peut vendre à réméré ?

 

Le réméré étant une transaction immobilière il est évident qu'être propriétaire immobilier est incontournable.

Être propriétaire oui, mais l'entière propriété.

 

Tous les cas de propriété indivise peuvent être étudiés : toutefois la complexité de mise en place comme de la sortie du réméré augmente avec le nombre de "propriétaires".

 


Avantages du réméré


Gommer, éliminer, supprimer, éteindre toutes vos dettes par le réméré
Gommer, éliminer, supprimer, éteindre toutes vos dettes par le réméré

Lorsque l'on fait appel au réméré, c'est que l'on est dans une impasse financière, impasse de laquelle on n'arrive pas à sortir.

L'impossibilité de payer plusieurs échéances de prêts, contraint les banques et organismes de crédits à demander le fichage FICP à la Banque de France. Il s'ensuit le plus souvent également l'émission de chèque sans provision, provoquant l'interdiction bancaire (être interdit bancaire c'est ne plus pouvoir émettre de chèques. Même si la sanction est limitée elle peut-être toutefois bloquante en l'absence de carte bancaire). Pour les dettes et crédits non immobiliers, les contraintes d'huissiers et menaces de saisies mobilières se déclenchent. Pour un prêt immobilier, la déchéance du terme est prononcée avec la mise en demeure de payer sous 8 jours, le solde restant dû fortement majoré de pénalités diverses. Il s'ensuit la comparution devant le Tribunal de Grande Instance, ce dernier prononçant la saisie immobilière et fixant une d'une date de mise en vente à l'amiable à un prix fixé  et/ou d'une mise en vente aux enchères.

 

Devant de telles situations, on comprend peut-être mieux que l'on puisse accepter de vendre son bien avec la faculté de pouvoir ultérieurement le racheter. La solution alternative est de vendre directement sans passer par une vente à réméré : souvent il est trop tard, la date de vente effective ne pouvant être connue.  Par contre la date de mise en vente par le TGI, si elle n'est pas connue, peut-être estimée plus précisément.

 

Alors, voyons ce que le réméré peut apporter de positif :

 

- Solder tous les crédits et dettes quelles soient familiales amicales ou autres

- Permettre le défichage FICP et l'interdiction bancaire Banque de France

- Supprimer l'ensemble des frais et agios bancaires sur le ou les comptes

- Eteindre toutes les poursuites d'organismes de recouvrements et d'huissiers

- Permettre de conserver le lieu de vie, sans avoir à déménager

- Ré-équilibrer son budget

- Retrouver une certaine sérénité

- Donner du temps pour solliciter un nouveau financement en vue d'user de la faculté de rachat ou si cela n'est pas possible pour, avec l'accord de l'acquéreur, de mettre en vente le bien au prix du marché afin de clôturer le réméré.

 

Ces avantages sont à comparer avec tous les aspects très négatifs découlant d'un vente aux enchères tant sur le plan matériel qu'humain et souvent familial.

 

 


le réméré : pièges à éviter


Les pièges du réméré à éviter, tant pour le vendeur que pour l'investisseur-acquéreur
Les pièges du réméré à éviter, tant pour le vendeur que pour l'investisseur-acquéreur

 

Si vendre à réméré apporte une ultime solution à des propriétaires en passe de perdre leur patrimoine, il faut néanmoins être vigilant pour éviter qu'il soit profité de la faiblesse et des souffrances psychologiques des vendeurs ainsi que de la méconnaissance par l'acquéreur du marché de l'immobilier local

 

Les déviances à éviter peuvent provenir de l'estimation du bien, que la valeur soit sur ou sous estimée. Elles peuvent provenir également d'une incitation à vendre alors qu'il est certain que les vendeurs ne pourront pas obtenir de nouveau financement ou ne pourront payer l'indemnité d'occupation sur toute la durée du réméré. La clause présente en l'acte notarié et précisant qu'avec l'accord de l'investisseur-acquéreur, le vendeur pourra à tout moment mettre en vente le bien, pour tenter de le vendre au prix du marché et ainsi racheter le réméré peut être omise : ceci a pour conséquence de réduire la capacité du vendeur à retirer quelques fonds s'il ne peut racheter le réméré par un financement.

 

Pour tous ces pièges, il y a heureusement des parades que nous appliquons à chacune des ventes pour lesquelles nous sommes mandatés.

 

                                        - Pour ce qui est de l'estimation, l'expertise du bien est la solution la plus sûre pour que tant le vendeur que l'acquéreur/investisseur ne soient pas lésés. Pour le vendeur, c'est la certitude que la base de la vente se fait sur une valeur non contestable. Pour l'acquéreur la valorisation est la garantie pour son investissement.

 

                                        - De par notre connaissance de la restructuration, du rachat de crédits et de nos partenaires courtiers en crédits immobiliers, il nous est possible de déterminer si, une fois le budget familial ré-équilibré, une demande de financement peut être déposée.

 

                                        - Si les revenus des vendeurs nous paraissent insuffisant pour payer les indemnités d'occupation, et si la valeur du bien le permet, nous prévoyons le pré-paiement partiel ou total de ces indemnités sur la durée du réméré.

 

                                        - Enfin nous vérifions à la lecture du compromis de vente que la clause citée plus haut y soit inscrite

 

 

En faisant ainsi, nous contournons ces déviances possibles et sécurisons la vente tant pour le vendeur que l'acquéreur

 


Pour en savoir plus, cliquez ci-dessous sur "Demande en ligne". Laissez-nous vos coordonnées

Nous répondrons à toutes vos questions